Directives pour les commentaires écrits

Directives pour les commentaires écrits
Veuillez préparer des commentaires d’évaluation détaillés pour le ou les auteurs. N’oubliez pas que le journal enverra l’intégralité de cette section à l’auteur. Il est important d’être poli lorsque vous commentez votre recommandation, même lorsque vous devez critiquer le manuscrit. Essayez d’être aussi complet, spécifique et constructif que possible dans vos commentaires aux auteurs. Vos commentaires devraient aider le ou les auteurs à améliorer le manuscrit, même si vous estimez que le manuscrit ne mérite pas d’être publié dans le journal.

Lors de la rédaction des commentaires, veuillez indiquer la section des commentaires destinée uniquement aux éditeurs et la section des commentaires pouvant être renvoyée aux auteurs. N’hésitez jamais à contacter le bureau de rédaction destinataire pour toute question ou préoccupation que vous pourriez avoir.

Le format suivant est suggéré pour la préparation de commentaires pour le ou les auteurs:

Identification de la contribution et des principaux atouts du papier. Cet article est-il approprié pour Journal? Quelle est la contribution supplémentaire à la science et à la pratique du marketing existantes? Quels sont les points forts du papier? Si, dans votre évaluation, le document n’apporte aucune contribution ou n’a aucun avantage, un paragraphe d’ouverture rédigé avec politesse résumant l’essence du document serait approprié.

Les principales faiblesses du papier. Vous devez essayer de répondre aux questions suivantes:
(a) Le manuscrit fournit-il suffisamment d’informations pour permettre une évaluation? Si non, quelles informations sont nécessaires? Être spécifique.
(b) Le manuscrit comporte-t-il des erreurs? Si oui, sont-ils corrigibles? Comment? La suppression des sections problématiques serait-elle une solution? Si l’erreur ne peut pas être corrigée, veuillez indiquer pourquoi.
(c) Les auteurs atteignent-ils les objectifs déclarés? Si non, que doivent-ils encore faire?
(d) Quels sont les principaux changements à apporter et / ou les principaux problèmes à prendre en compte lors d’une révision?
Autres changements susceptibles de renforcer le manuscrit et / ou problèmes mineurs qui devraient être traités dans une révision. Lorsque vous discutez de problèmes mineurs, il est généralement utile d’indiquer l’endroit dans le manuscrit (page et paragraphe) où le changement doit être effectué.

Lisibilité. Quelques questions à considérer:
(a) Le rapport longueur / contribution est-il approprié? Une longueur « souhaitable » est de 25 pages de texte, sans compter les références, les tableaux et les figures.
(b) Y a-t-il des parties du manuscrit qui peuvent être éliminées ou condensées? Y a-t-il des sections du manuscrit qui pourraient être déplacées vers une annexe technique?
c) Le document intéressera-t-il à la fois les académiciens et les praticiens? Si non, comment peut-il être renforcé? Voyez-vous des implications managériales que les auteurs ont négligées ou omises de traiter suffisamment en profondeur?

Originalité: le document contient-il des informations nouvelles et significatives permettant de justifier la publication?

Résumé et titre. Commentaires et suggestions, le cas échéant, concernant l’abrégé (qu’il s’agisse d’un résumé précis et utile du contenu de l’article) et du titre (s’il est approprié compte tenu du contenu de l’article).

Lien avec la littérature: le document démontre-t-il une compréhension adéquate de la littérature pertinente dans le domaine et cite-t-il un éventail approprié de sources de littérature? Est-ce qu’un travail important est ignoré?

Méthodologie: l’argumentation de l’article repose-t-elle sur une base appropriée de théorie, de concepts ou d’autres idées? La recherche ou le travail intellectuel équivalent sur lequel est basé le papier ont-ils été bien conçus? Les méthodes employées sont-elles appropriées?

Résultats: Les résultats sont-ils présentés clairement et analysés correctement? Les conclusions relient-elles adéquatement les autres éléments du document?

Implications pour la recherche, la pratique et / ou la société: le document identifie-t-il clairement les implications pour la recherche, la pratique et / ou la société? Le document fait-il le pont entre la théorie et la pratique? Comment la recherche peut-elle être utilisée dans la pratique (impact économique et commercial), dans l’enseignement, pour influer sur les politiques publiques, dans la recherche (contribuer au corpus de connaissances)? Quel est l’impact sur la société (influence sur les attitudes du public, sur la qualité de la vie)? Ces implications sont-elles cohérentes avec les conclusions et conclusions du document?

Qualité de la communication: le document expose-t-il clairement son cas, mesuré par rapport au langage technique du domaine et à la connaissance attendue du lectorat de la revue? A-t-on accordé une attention à la clarté de l’expression et à la lisibilité, telles que la structure de la phrase, l’utilisation du jargon, les acronymes, etc.

Une fois que vous avez terminé le processus de révision, vous devez faire une recommandation au rédacteur en chef sur la prochaine étape pour le journal. Les critères de recommandation peuvent varier d’un journal à l’autre. L’éditeur tiendra compte de votre recommandation globale.

Responsabilités des examinateurs
Contribution aux décisions éditoriales – Le processus d’examen par les pairs aide l’éditeur et le comité éditorial à prendre des décisions éditoriales et peut également aider l’auteur à améliorer le document.
Rapidité – Tout arbitre sélectionné qui ne se sent pas qualifié pour examiner la recherche rapportée dans un manuscrit ou sachant que sa révision rapide sera impossible, doit en informer le rédacteur en chef et se retirer du processus de révision.
Confidentialité – Tout manuscrit reçu pour révision doit être traité comme un document confidentiel. Ils ne doivent pas être divulgués à des tiers ni discutés avec eux sauf autorisation de l’éditeur.
Normes d’objectivité – Les examens doivent être effectués de manière objective. La critique personnelle de l’auteur est inappropriée. Les arbitres doivent exprimer clairement leurs points de vue avec des arguments à l’appui.
Reconnaissance des sources – Les examinateurs doivent identifier les cas dans lesquels les travaux publiés pertinents mentionnés dans le document n’ont pas été cités dans la section de référence. Ils devraient indiquer si les observations ou arguments tirés d’autres publications sont accompagnés de la source correspondante. Les relecteurs informeront l’éditeur de toute similitude ou tout chevauchement important entre le manuscrit considéré et tout autre document publié dont ils ont connaissance.
Divulgation et conflit d’intérêts – Les informations privilégiées ou les idées obtenues lors de l’examen par les pairs doivent rester confidentielles et ne doivent pas être utilisées à des fins personnelles. Les examinateurs ne doivent pas prendre en compte les manuscrits dans lesquels ils ont des conflits d’intérêts résultant de relations ou de relations de concurrence, de collaboration ou autres avec les auteurs, les entreprises ou les institutions associés aux articles.